• Roadtrip, foi et dieu
    Commentaires 1

    Road-trip? Dieu et la foi?

    « JE suis une femme forte, JE vais me battre, JE ne vais pas abandonner, rien ne peut M’arrêter. JE sais où JE vais dans la vie, JE n’ai besoin de personne, JE suis indépendante, mais surtout JE fais ce que JE veux! »

    Ces mots sont les mots d’une jeune fille passionnée, qui veut tout simplement réussir sa vie et braver fièrement chaque saison de sa vie. Ils sont aussi ceux d’une jeune femme qui, après tant d’échecs dans sa vie, continue de se battre toute seule, parce qu’elle doit démontrée à son entourage qu’elle aussi est capable de faire comme les autres. Mais ses mots sont, avant tout, les mots d’une jeune fille sans identité et qui pour longtemps s’est laissé définir par ses échecs et par l’opinion des autres. Ces mots ont, pour longtemps dans ma vie, étés ma seule motivation à travers les différentes saisons de ma vie. Ils n’ont rien de mauvais, mais en disent beaucoup sur ma foi et ma relation avec Dieu à cette époque de ma vie.

    Souvent, en tant que femme de tout âge, on veut tellement réussir notre vie que lorsque les choses ne vont pas comme on le voudrait, on prend alors immédiatement les commandes et l’on avance comme on le souhaite. C’est à ce moment-là qu’on frappe un mur et souvent on se retourne contre Dieu, mécontente parce qu’il nous a laissé emprunter ce chemin. Ça m’est arrivé plusieurs fois, le remède à ce problème est simple : mettre Dieu au centre de TOUS nos projets et le laisser agir en son temps. Le vrai problème avec ses mots est que je me mettais moi-même au centre de ma propre vie, je ne comptais que sur mes propres forces. Je n’avais pas compris que je n’avais pas à passer à travers toutes ses saisons toute seule. Ma foi et Dieu étaient des accessoires et non ce qui donnait le sens à ma vie.

    Pour moi, de savoir qu’il y a quelqu’un à mes côtés sur qui je peux compter en tout temps, dans les moments les plus durs comme dans les moments plus joyeux de ma vie me décharge d’un énorme fardeau. J’y crois parce que la bible me le dit, mais également parce que dans les moments où j’ai crié désespérément à Dieu il m’a répondu. Je vois ma foi comme le carburant d’une auto et Dieu est le chauffeur de celle-ci et moi dans tout ça? Je me laisse conduire par mon chauffeur. Je m’assure d’avoir toujours assez d’essences pour me rendre où IL veut m’emmener. Pendant ce « road trip » il m’enseigne sur mon identité, et dans les plus longs voyages on apprend à se connaître, j’apprends à reconnaitre sa voix et bien souvent IL ne me dit pas d’avance où on va s’arrêter, des fois IL me donne une description minime du paysage qu’on s’apprête à voir et la plupart du temps quand enfin on y arrive, je suis émerveillé chaque fois parce que l’image que je m’étais faite avec la description qu’Il m’a donnée n’est pas comparable à la réalité. Ma foi me permet de dormir paisiblement durant ses road-trips sachant que celui qui me guide connait mieux que moi la destination et qu’Il m’emmène dans endroits sûrs. Certes, quelques fois le paysage est plus montagneux que d’autres, la température n’est pas toujours parfaite et je ne suis pas toujours en mode vacances, mais chaque fois je peux le remercier de m’avoir accompagné à travers cette étape de ma vie.

    La plus belle chose dans cette aventure c’est qu’à travers tous ses voyages, toutes ses saisons, ses défis, ses victoires, ses défaites Il m’enseigne sur mon identité. Je me laisse définir par lui et par lui seul et voici ce qu’il dit de moi : Myriame je t’appel par ton nom tu es à moi, si tu traverses les eaux je serais avec toi; si tu passes les fleuves, ils ne t’emporteront pas; si tu marches dans le feu il ne te brûlera pas et les flammes ne te dévoreront pas. Car je suis l’Éternel ton Dieu. Et la plus belle chose qu’il m’a apprise est celle-ci : « (…) Tu as du prix à mes yeux, tu es glorifié (honoré, considérée) et je t’aime. » Ses paroles sont rassurantes parce qu’elles viennent de la personne qui m’aime le plus au monde et qui a tout donné pour moi. Ma foi me permet d’avancer même quand je ne connais pas ce qui m’attend plus loin, mon Dieu est celui qui écrit les prochaines aventures de ma vie alors pourquoi ne pas lui faire totalement confiance?

    Mon espoir, ma foi est en Lui et elle n’a aucun sens sans Dieu.

    mymy

    Âgée de 24 ans, je suis passionnée pour la vie, pour mon entourage, ma génération, tout ce qui est petit et mignon et le CHOCOLAT. Mes parents m’ont instruit dans les voix de Dieu et c’est plus tard que je me suis rendu compte que je ne pouvais pas seulement me limiter à avoir de bonnes valeurs, et j’ai ressentie ce désir de vouloir réellement me rapprocher de Dieu et depuis, aucun regret.

1 Comment

  1. Mélonne dit : 31 juillet 2016 à 13 h 06 minRépondre

    Yes! J’aime bien l’image expliquant que la foi est le carburant de notre véhicule. Sans la foi, sans cette capacité à voir les chises qui ne sont pas encore, le véhicule ne peut pas avancer. Notre situation ne peut pas bouger.
    Merci Myriame!

Laissez nous un commentaire