• Texte par Cynthia Audal
    Commentaires 0

    Comme Joseph

    Un jour, quelqu’un écoutait mon témoignage et elle m’a dit : Toi, tu es comme Joseph ! (Gn 39 et les chapitres suivants) Satan voit ton potentiel et il a toujours voulu te mettre à terre. N’oublie pas que tu as un appel et Dieu t’a choisie.

    Continuer à lire

  • Untitled design (8)
    Commentaires 0

    Joyeuses Pâques!

    Je n’ai même pas de mots pour décrire mon excitation pour le week-end de Pâques, 3 jours! Trois jours, et l’histoire de l’humanité a changé à tout jamais. Jamais après ce temps une preuve d’amour aussi grande a impacté le monde entier. Continuer à lire

  • Fondation
    Commentaires 0

    Fondation

    Depuis quelques années, j’ai une passion cachée: le design intérieur! Cet été, j’ai eu l’opportunité d’écouter des émissions de décoration et de rénovation. Dans beaucoup des rénovations, ils devaient commencer par la fondation parce qu’il y avait des vices cachés ou des problèmes de fissures. Si les problèmes n’étaient pas réglés, toutes les modifications seraient détruites. Bon nombre animateurs parlaient de l’importance d’une bonne fondation pour le reste de la maison.

    Continuer à lire

  • comment-vas-tu
    Commentaires 2

    Comment vas-tu ?

    Comment vas-tu Cynthia ?

    Ensuite, je réponds avec le meilleur sourire pour cacher ma tristesse. Je vais bien.

    De plus, en plus, je réalise que nous mentons plus facilement qu’on l’imagine. Je me souviens du masque que j’utilisais quand j’étais dépressive pour répondre à cette même question et donner cette éventuelle réponse. Je vais bien. Je suis sûr que bien des gens utilisent ce masque pour ne pas déranger ou tout simplement pour ne pas voir la réaction de l’interviewer. Serait-il aussi réceptif avec une réponse crue?

    Par exemple, j’ai mal partout mes analgésiques ne me soulagent pas. J’ai mal dormi parce que j’avais des crampes aux jambes. J’ai pleuré toute la nuit à cause de mon découragement et j’en passe. Je ne serai pas étonnée de laisser cette phrase avec trois petits points et vous pourrez mettre des mots pour transmettre le cri de votre âme. Je ne suis pas négative. Je n’essaye pas d’être pessimiste. Je veux être honnête et authentique. D’écrire avec des mots l’état de mon coeur. Cette page est le miroir de ma souffrance. Vous vous sentez mal à l’aise. Moi aussi, je suis inconfortable. Cette fois-ci, je réponds correctement à cette question si simple et si banale. Cette question anodine qu’on pose sans vraiment comprendre la portée de nos mots. Comment vas-tu? Malgré tout, je ne suis pas satisfaite. Il manque une autre partie à ma réponse. Facilement, on rajoute une réponse telle que grâce à Dieu. Je trouve ça cliché ou usé faute d’usage excessif. Il devient facile à dire sans comprendre l’essence de ces mots. Grâce À Dieu Pourtant , elle a son importance. Dans toutes nos situations de vie, il faut rendre gloire à Dieu. Il me donne la chance de vivre un jour de plus. Il m’a entouré de personnes exceptionnelles qui m’aiment et me soutiennent. J’ai un toit pour dormir et je mange à ma faim. Je vis dans un pays où le système de santé est gratuit. J’ai une équipe de professionnels de la santé qui m’accompagnent durant ma réadaptation. Je n’utilise plus mon fauteuil roulant pour circuler. Ma manchette est chose du passé. Je dois m’arrêter pour reprendre mon souffle lorsque je me déplace, mais le pire est en arrière. Tout ça, c’est grâce à Dieu. Maintenant, je pense que ma réponse est complète. Quoi qu’il arrive, vous avez le droit de dire comment vous vous sentez ou parler de vos émotions à une personne de confiance. En faisant cette réflexion, je voulais vous rappeler de ne pas vous attarder sur le négatif. Commémorez vos victoires, soyez reconnaissant et sachez que vous êtes aimé de Dieu. Le chemin peut être rocailleux et douloureux. La solitude semble être notre seule amie, soyez honnêtes et demandez de l’aide. Vous serez étonnés de voir combien de personnes vont répondre à votre cri d’alerte. Cette petite réflexion est là pour vous dire que je vous écoute. On peut discuter. Laissez-moi un message. Je vais me faire un plaisir de répondre.

    Alors, comment, vas-tu?

  • Laissez-moi pleurer-2
    Commentaires 2

    Laissez-moi pleurer

    Par moment, je pleure. C’est une saison dans ma vie où les larmes ne cessent de couler. Je n’y peux rien. Elles font partie de mon processus de guérison.  Suis-je la seule?

    Jésus pleura. ( Jn 11:35)

    Continuer à lire

  • Commentaires 0

    On aide Cynthia.

    Bonjour,
    Je m’appelle Cynthia Audal, j’ai 34 ans et aujourd’hui, je vous écris cette lettre pour une demande bien spéciale.
    Là où tout a changé
    Le 5 octobre 2015, j’ai eu un accident de travail qui a basculé ma vie. Pour faire suite à cet événement, j’ai dû diminuer mes déplacements à cause de mes limitations physiques. Une canne m’aidait à me déplacer, mais malgré tout, je sortais à l’occasion et mes implications sociales étaient limitées.
    Durant les mois qui ont suivi, ma santé ne s’améliorait pas.Tristement, mon cas allait de mal  en pire et ma mobilité est devenue plus difficile. J’ai fait certains progrès puisque je n’utilisais plus ma canne, mais physiquement je n’allais pas mieux. Je trouvais que quelque chose qui n’allait pas. J’ai tenté à maintes reprises d’aller voir des spécialistes sans avoir la satisfaction de trouver la source du problème.

    Continuer à lire

  • On parle d'un sujet tabou.
    Commentaires 2

    On parle d’un sujet tabou.

    Le samedi 30 janvier  2016 a eu lieu notre première édition de l’évènement Tabou! Il y a eu une discussion ouverte et sans jugement sur la sexualité.  Le déroulement de la soirée était mémorable grâce aux participantes.
    Pour l’évènement, la discussion  ciblait les femmes de 18 ans +.

    Malgré votre absence, nous avons décidé de faire un curriculum pour pousser votre réflexion ou le faire dans vos Églises.

     

    Continuer à lire

  • 12737078_10153806915645325_1582085209_o
    Commentaires 16

    Jour après jour

     Je suis à l’hôpital depuis une semaine, jour pour jour. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve, mais je suis en train de passer une étape difficile. J’ai une rééducation physique complète à faire, suite à un diagnostic de maladie chronique. Je ne m’attendais pas, à l’ombre de mes trente-cinq ans, que je serais prise à prendre des médicaments toute ma vie et prise avec suivi médical étroit. Je ne veux pas vous dire la maladie parce qu’il est facile de se définir à travers des symptômes et des manifestations physiques au lieu de son identité en Christ. Ces genres de choses veulent nous coller à la peau et devenir un manteau de honte ou de jugement. J’ai décidé de porter une seule chose, le manteau de gloire de mon Sauveur Jésus-Christ.

    Vous devez croire que je porte un t-shirt de superhéros sous ma jaquette d’hôpital, pour sembler si optimiste et forte. Ce n’est pas le cas. Je passe des nuits à questionner Dieu pour comprendre où j’ai mal agi ou j’ai manqué de foi. Je pleure dans l’espoir qu’Il me guérisse en un clin d’œil et quelqu’un me réveille pour dire que je faisais un cauchemar. Ensuite, je sors de mon lit, je prends ma douche et je m’habille pour sortir. Malheureusement, si je continue d’écrire, c’est que rien n’a changé. Et pendant que je tape mes réflexions sur mon iPhone, ma mère dort dans une civière à côté de moi, parce que je dépends d’elle durant mon hospitalisation. La voir auprès de moi m’a enseigné la puissance de l’amour inconditionnel. Je serai toujours sa fille. Elle va oublier ses besoins, ses rêves et propres bobos pour que je m’en sorte. Elle veut me voir sourire et retrouver ma joie de vivre. N’est-ce pas la même chose avec Dieu? Il ne cessera de me poursuivre. Les « pourquoi » n’amène qu’un seul fruit: l’amertume.

    Je commence cette nouvelle saison dans ma vie et je voulais partager ces points importants.
    Premièrement les mensonges que j’ai cru lorsqu’on vit un temps difficile:
    1. On ne doit pas avoir de douleur. Être chrétien c’est vivre sans souffrance.
    2. C’est une période de perte. On ne peut pas recevoir de Dieu.
    3. On est seul dans ce combat. Le bâton pour le combat de la vie implique une seule personne, moi.
    4. Il n’y a pas de place à la vulnérabilité. Il faut paraître forte et invincible.
    5. La prière est un remède à action rapide. Une seule prière et le tour est joué. Ton problème est réglé. Et pourtant, dans la Bible on dit de prier sans cesse.

    Les plus belles leçons depuis que je suis prise dans cette situation
    1.Tu peux avoir une paix intérieure dans une période d’attaque. Dieu est ta paix et c’est en Lui que tu retrouves le réconfort.
    2. La colère est plus efficace que l’amour. Faux! La colère blesse les gens, mais l’amour crée des liens.
    3. Louer est un accès direct à Dieu et un coeur à coeur.
    4. Où tu es faible, il y aura des gens qui t’aiment. Ils seront forts pour toi.
    5. Demander de l’aide et une forme d’amour. C’est donner accès à ton coeur et ton intimité.
    L’homme ne veut pas être seul, il veut se sentir aimer. Dans mon lit d’hôpital, mes pleurs sont une forme de prière. J’ai décidé de ne plus fixer le regard à mes attentes et mes exigences. Je vais apprécier les petites victoires et voir les efforts quotidiens.
    Je veux parler aux personnes qui vivent quelque chose de similaire ou semblable. Tu penses que tu n’es plus capable. Mensonge, en toi il y a une force qui te permettra d’avancer un autre kilomètre. Émanes l’amour de Dieu.
    Le sourire n’est pas toujours pour toi et ton moral, mais pour la personne en face de toi (infirmière, patient, famille, professionnel de la santé, etc.)
    Mon objectif personnel… Garder mon témoignage.
    Demain est un autre jour, je vais de gloire en gloire.
    Pas de laide en laide…
    Je vous aime.
    Cynthia

  • Pourquoi les soirées Tabou-
    Commentaires 0

    Pourquoi les soirées Tabou?

     

    Depuis l’annonce de notre soirée Tabou. Beaucoup de gens me posent cette question. D’où vient l’idée de faire une soirée comme celle-ci ? 

    Je ne me souviens pas qui a eu cette idée, mais la réponse fut unanime. 

    Oui, on devrait le faire. Il y a un besoin et on va tenter l’expérience. 

    La vie chrétienne est difficile à appliquer dans mon quotidien.

    On est bombardé d’informations, mais elles ne nous rapprochent pas de Dieu. Il est facile de mélanger les concepts du « monde » aux croyances chrétiennes.

    À l’église, nous parlons de sujets tels que le salut, l’amour, la foi….

    Continuer à lire

  • Untitled design-7
    Commentaires 0

    Noël 2015

    Le 5 octobre 2015 était un jour comme les autres. J’ai pris ma tasse de café pour

    ensuite continué ma routine pour aller travailler.

    Durant une visite chez une patiente, je me suis blessée au genou droit en trébuchant dans l’escalier. Je ne pensais pas que c’était grave. En fin d’après-midi, je boitais, mon genou était enflé et je souffrais d’une douleur atroce. Depuis cet accident, je suis à la maison. Je vis avec ces conséquences : difficulté à marcher; je dois demander de l’aide pour certaines tâches; une constante douleur au genou droit.Je vis un temps difficile.Très difficile.

    Continuer à lire

Page 1 sur 3123