• When God answers (1)
    Commentaires 0

    Quand Dieu répond

    Quand Dieu répond

    Nous sommes tous passés par là : demander à Dieu quelque chose pour ensuite attendre… et attendre… et encore attendre pour sa réponse. Cette situation est encore pire lorsque nos sentiments sont impliqués! La différence entre prier pour une voiture et prier pour un mari : intense!

    Continuer à lire

  • When God answers (1)
    Commentaires 0

    When God answers

    When God answers

    We all know what it’s like to ask God for something and then….. wait… wait and wait again…for his answer. It almost seems less bearable when our feelings are involved. For example, I can ask God for a car but it isn’t as intense as asking Him for a husband!

    Continuer à lire

  • 119105E3BW3JXZ1
    Commentaires 2

    Tinder, est-ce pour les chrétiens ?

    Vous le savez déjà, je suis célibataire. Je n’ai pas fréquenté quelqu’un depuis 6 ans. Depuis quelque temps, la solitude me ronge. Mon statut de célibataire me hante puisque le temps des fêtes approche. J’avais envie de mettre sur mon mur Facebook: «Si vous connaissez quelqu’un de célibataire et de décent. SVP, laissez-moi un message. Je vais vous faire un suivi.»

    Voici une vidéo qui exprime bien mon état d’esprit.  

    Continuer à lire

  • SS4TB1O5NQ
    Commentaires 3

    Love Oh Love

    « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ta pensée, et de toute ta force. » Mt 22:37

    Jésus dit dans ce passage que c’est le commandement le plus important. Depuis quelque temps Cynthia et moi parlions de l’importance de toujours garder Dieu en priorité en TOUT temps et dans TOUTES les saisons de nos vies (vous me voyez venir???) Et ce même dans la saison de célibat.

    Continuer à lire

  • Commentaires 5

    Accusée

    D0AA91787C

    Récemment à mon travail, il y a eu un gros débat. Pourquoi y a-t-il autant de femmes chrétiennes célibataires? Pour moi, le débat était long, douloureux et interminable. On ne m’a pas donné la parole. La majorité des gens qui parlait était mariée ou en couple. Honnêtement, je déteste quand on me pose des questions de ce genre :  »Es-tu célibataire? »  »As-tu une personne dans ta vie? » Je m’imagine subitement à la cour sur le banc des accusés. La personne qui m’interroge est devenue le procureur.

    Voici l’accusation…

     »Cynthia contre le monde puisqu’elle est célibataire.  »

    Les questions me sont envoyées comme une mitraillette et la cible est mon cœur.

    Qu’est-ce qui passe?

     »As-tu essayé les sites de rencontre?  »

     »Est-ce que tu refuses les avances des hommes? »

     »Est-ce que tu prends le temps de faire des activités avec les autres ou faire des sorties?  »

     »Est-ce que tu vas dans des endroits où il y a beaucoup de célibataires?  »

     »Est-ce que tu parles aux hommes célibataires de ton Église?  »

    Ça n’arrête pas. Je n’ai pas le temps de répondre qu’une autre question suit. Mon cerveau n’est plus fonctionnel. Je doute de ma personne. J’ai cette illusion de ne pas être appréciée ou valorisée. Sans avoir eu le verdict. J’entends la décision sans appel comme un écho dans ma tête : Coupable

    Ma sentence est la critique et le regard inconfortable des gens. Quand finalement la liste se questions termine. Ils utilisent une autre façon pour me déstabiliser. Les gens prennent un ton plus doux pour ne pas paraître méchants ou me convaincre de leurs bonnes intentions. J’appelle ça « les peut-être trop »

    « Tu es peut-être trop directe

    Tu es peut-être trop extravagante

    Tu es peut-être trop occupée

    Tu es peut-être trop difficile

    Tu es peut-être trop exigeante

    Tu as peut-être trop de grands standards  »

    La vraie saveur de mon cœur est l’aigre-douce Ensuite, un autre style de « peut-être » suit son cours. C’est leur façon indiscrète de me faire une métamorphose virtuelle. On s’amuse à trouver des aspects à changer en espérant que je trouve quelqu’un dans ma vie.
    Peut-être si tu riais moins fort.

    Peut-être que tu devrais perdre du poids.

    Peut-être que tu devrais changer certains aspects de ta personnalité.

    Peut-être que tu devrais moins être imposante.

    Peut-être que tu devrais moins donner ton opinion.

    Peut-être que tu devrais te montrer plus soumise.

    La liste est longue. Ils doutent de moi et la façon dont Dieu m’a créé. Je suis consciente que j’ai des défauts, mais je suis à Son image. Il a mis des choses extraordinaires en moi, dont des rêves, des aspirations, des buts et des dons. Je ne veux pas changer, mais ressembler à Christ tous les jours. Finalement, j’ai le droit de parole pour entendre mes dernières histoires. S’il y a quelqu’un qui me courtise. Mes dernières anecdotes croustillantes afin d’alimenter leurs curiosités. J’ai envie de crier :  »Laissez-moi tranquille! Ma vie amoureuse n’est pas la prochaine saison d’occupation double. » À travers ma vie, ils souhaitent revivre leurs histoires d’amour. Je m’excuse de ne pas pouvoir satisfaire votre appétit. Ce n’est pas de vos affaires. Je ne veux pas être impolie ou méchante.

    Pendant que j’ai votre attention, écoutez-moi sérieusement. Voici mes arguments J’ai confiance en Dieu. Il est le Dieu de l’impossible . Il est mon Père céleste, mon protecteur et le gardien de mon cœur. Je ne vais pas me marier avec le premier venu. Je peux Lui désobéir. Il n’y a aucune garantie d’un mariage réussi parce que ça fonctionne sur papier. J’ai fait cette erreur d’investir dans des relations qui était vouée à l’échec. (Je ne vais pas énumérer les raisons.) Parfois, il y a des hommes qui sont célibataires qui ne sont pas stables. Je ne parle pas de l’aspect financier. Je veux souligner qu’il y a des hommes qui n’ont pas fait les guérisons émotionnelles et spirituelles. Ils n’ont pas de relation avec Dieu et semblent perdus dans le tourbillon de la vie. Ils n’ont pas la capacité d’être des hommes de Dieu. Je les aime et les respecte, mais ils n’ont pas la maturité d’être en relation. Est-ce que vous voulez que je considère ces personnes ? J’ai pris des années pour travailler sur moi-même. J’ai jeûné, prié, pleuré et vécu des délivrances pour marcher dans la liberté. J’ai surtout appris à m’aimer. (Il me reste à travailler sur mes insécurités.) Vous voulez que je fréquente quelqu’un qui est à l’aise dans sa prison. Il ne fait rien pour s’en sortir. Je risque de retourner dans la même dynamique destructrice que j’ai vécue auparavant. Dieu me satisfait. Son amour est ma force et ma raison de vivre. Le mariage n’est pas la solution. (The easy way out)
    La relation amoureuse ne comblera jamais le vide intérieur. C’est un mensonge. Dieu remplit ce vide, mais nous avons l’opportunité de marcher avec quelqu’un sur le chemin de la vie. Un complice, un ami et un confident

    Je veux fermer mon plaidoyer avec cette pensée. Ma foi est mon espérance que Dieu m’a réservé une personne. Je n’ai plus souci pour ces détails. Mon Père céleste s’en occupe. Je marche dans cette vérité. Ce n’est pas facile, mais ça me rassure. Je ne porte plus le fardeau de la culpabilité, la honte et la condamnation. Je mets ma confiance en Lui.