• pop1
    Commentaires 0

    Hymnes & chants vol. 4

    Les dunes enneigées, la lenteur des flocons qui tombent du ciel, la noirceur qui envahit le ciel, l’hiver est bien arrivée ! Dans le tourbillon des fêtes et des fins de session, je vous invite à vous pencher et savourer ces prochaines suggestions :

    Continuer à lire

  • Commentaires 0

    Souffle printanier

    souffleQue la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. (Colossiens 3.16)

    Continuer à lire

  • Commentaires 0

    Les chansons futiles

    2BE6B9D920

    Je suis fatiguée d’entendre toutes ces chansons d’amour. On les écoute à la radio, au travail, à la maison, YouTube, iTunes, etc. Ces chansons…

    Celles qui nous font rêver.

    Dans les années 90, Boyz II Men faisait rêver toutes les adolescentes de ma génération par leurs belles paroles. Celles qui nous promettent le ciel et la terre.

    Un jour, je vivrais une histoire d’amour telle que filmer dans « Halo». Le regard intense de cet homme qui fixe Beyonce. Wow! Je suis certaine qu’un jour ce sera moi. En plus, dans ma cuisine, je répète la chorégraphie avec excellence. Hmmmmmm

    Celles qui nous font croire aux contes de fées.

    Je m’imagine fréquenter Tyson et avoir le corps de Toni Braxton pour porter la même robe blanche de « Unbreak my heart »

    Celles qui nous font imaginer le mariage parfait.

    La dernière scène dans la vidéo « all of me »de John Legend me touche à chaque fois. Ça existe vraiment !!!????….

    Celles qui nous brisent le cœur à les entendre.

    Je sens la vulnérabilité et le désespoir d’Adele dans « Someone one like you ». Dans la vidéo, les images sont en noirs et blanc pour nous amener dans cette nostalgie de nos anciennes relations.

    Celles qui nous réconfortent dans les moments de tristesse.

    C’est le temps de bouger librement mon corps en écoutant «Shake it off »de Taylor Swift. À la fin de mon défoulement, je retrouve toujours un regain d’énergie. Cynthia est prête à affronter le monde.

    Celles qui nous rappellent un souvenir lointain.

    Pour moi, « I will always love you »de Whitney Houston me rappelle mon premier slow àl’âge de 12 ans. Je garde le suspense. Je ne vais pas donner le nom de l’heureux élu, mais je me souviens comme si c’était hier.

    Celles qui nous rappellent une personne en particulier.

    Toutes les chansons de Maxwell, je les associe àmon ex. Il y a un mélange de joie et d’amertume en passant à cette période de mon histoire.

    Celles qui nous font rappellent un moment difficile dans notre vie.

    « I can’t give up now »de Mary Mary m’a aidé à surmonter mes années au Cégep. J’étudiais avec les larmes aux yeux, mais j’ai continué à persévérer. Je savais que j’allais terminer mes études parce que Dieu était avec moi.

    Les chansons populaires sont une réflexion de l’amour selon le regard des hommes. Les chanteurs ou chanteuses parlent de leurs façons de voir le monde, leurs relations, la famille, leurs combats,etc. Ces chansons ne reflètent pas l’amour de Dieu. Pourtant, on s’y rattache et s’identifie. Elles évoquent en nous tant de tristesse, de déception, de faux espoirs et des rêves inatteignables. Il n’exprime pas la vérité. Je ne sais pas combien de fois je me suis dite : celle-là c’est ma chanson. (C’est ma tune) C’est comme si elles me parlent.

    Le grand amour Avec un grand A ou L pour les anglophones. L-O-V-E.

    Cette semaine, j’ai réalisé quelque chose de très puissant. Je suis toujours la première à parler de mon appréciation pour ces chansons futiles et éphémères. Je suis également la première à repousser l’amour de Dieu. Je m’épuise et me fatigue pour rien. Je prends une énergie folle à le rejeter parce que son amour est trop grand. Je n’ai pas assez de place dans mon cœur pour m’abandonner complètement.Trop clair et sûr, pour m’y attacher. Trop tangible, pour le reconnaître comme étant le maître de ma vie. Trop précieuse, pour accepter sa couronne de gloire. Trop Profonde et large, pour recevoir toutes ses bénédictions. J’ai choisi le mauvais combat. Tu n’es pas mon ennemi, mais tu es mon Père céleste. Dieu est amour. (1 Jn 4 : 8)

    Ma chanson d’amour, mon cantique, ma vie, ma joie et ma force.

    Il est mon espérance aujourd’hui et pour l’éternité.

    Pourquoi recherchez-vous ailleurs cet amour parfait lorsqu’il frappe à votre porte?