• cover article
    Commentaires 0

    Joyeuse Roch Hachana

    Joyeuse Roch Hachana!

    La nouvelle année juive débutera ce week-end et quoique nos sociétés vivent sur d’autres calendriers, septembre me semble toujours un nouveau départ. Nous sommes tellement bombardé de philosophies diverses, d’informations et d’images qu’il est dur d’avoir une vision claire des choses. Je vous propose un petit guide de survie dans vos quêtes individuelles pour devenir des ninjas aguerris. 

    Continuer à lire

  • Commentaires 4

    Redéfinir la beauté

    Femme de prière

    Ce matin, je visite une patiente qui a un cancer de la mâchoire. Elle a une déformation du côté gauche de son visage suite à une chirurgie qui a eu lieu en 2013. On dirait qu’elle a un Oréo pris dans sa joue sous forme d’une demi-lune. Je discute avec elle. J’évalue ses besoins pour mettre en place des services appropriés. Subitement, cette femme d’environ 80 ans me dit :

    • Je ne suis plus belle.
    • J’ai perdu ma beauté.
    • J’ai peur d’aller à l’extérieur parce que les gens vont me juger.

    Dans cette situation, qu’est-ce qu’on répond?

    La beauté est importante pour la femme, et ce à n’importe quel âge. On trouve notre identité personnelle dans notre couverture extérieure. Honnêtement, je trouve que notre image corporelle prend trop de place. Jusqu’à ce jour, je pensais qu’à un certain âge ça changeait. Je réalise que c’est un mensonge. Elle nous hante toute notre vie. Mon côté sarcastique voulait lui répondre.

    Tu as fait ton temps. Ce n’est plus un problème. Regarde-moi. Je suis encore célibataire et j’en arrache.

     Ne vous inquiétez pas, j’ai gardé ma réflexion pour moi.

    On s’identifie trop à travers le regard des autres.  La voix de ma sagesse m’a rappelé ce petit détail : Ton Créateur a un regard d’amour sur toi. Il voit plus loin que ton miroir. Sa Gloire se manifeste au-delà de notre apparence physique. En nous remplissant de Son Esprit et son souffle de vie. Il a mis dans nos pensées des rêves et des aspirations pour changer le monde.

    J’ai pris du temps avant de répondre à ma patiente.

    À 33 ans, ma liste de complexes est longue,  je me bats encore à accepter mon corps. Je me bats encore à ne pas me condamner quand je mange une tablette de chocolat. Je me bats encore à accepter mes hanches. (Les commentaires des autres n’aident pas.) Enfant, je priais pour des cheveux plus longs… Je vous épargne le reste de ma liste.

    Maintenant, je n’ai pas le choix de regarder plus loin que mes complexes, les critiques des autres, la pression sociale ou la mode.

    La vérité c’est que je n’ai pas été attaqué par un cancer qui a défiguré mon visage.

    • Je n’ai pas fait des mois à l’hôpital.
    • Je n’ai pas de difficulté à manger.
    • Je ne m’inquiète pas pour mes enfants qui me voient souffrir.
    • Je n’ai pas vu ma vie changer en un clin d’œil.
    • Je n’ai pas souffert avec les effets secondaires de médicaments

    Son combat est plus grand que mes complexes.

    Je suis arrivée à cette conclusion.

    Je suis belle.

    C’est à ce moment que j’ai eu ma réponse.

    Je la fixe dans les yeux et je lui dis:

    Votre beauté intérieure est encore là. Votre douceur, patience, générosité, amour, courage et ténacité ne vous ont pas été enlevé. Ils sont encore en vous.

    C’est ça la vraie beauté.

    À ce moment-là, ma patiente a eu un regain d’énergie.

    Je ne lui ai pas menti, je lui ai tout simplement dit la vérité. Elle est une femme extraordinaire qui a vaincu un cancer.

    Cette expérience est une leçon pour moi. La beauté extérieure est muable. Le charme de notre cœur est immuable. Elle nous embellit tous les jours.